MARE - NOSTRUM

Forum du jeu de rôle en php "Guerres de Course"
Nous sommes actuellement le Décembre 14th, 2018, 3:43 pm

Les heures sont au format UTC [ Heure d’été ]




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 6 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: Une petite visite peu courtoise du Seigneur Corthese.
MessagePublié: Juin 12th, 2013, 11:03 am 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: Décembre 25th, 2012, 8:32 pm
Messages: 132
L'implantation du nouveau comptoir en terre catalane allait bon train, les marchandises transitant par le port ne désemplissent pas. La renommée du négociant Kauffmann à travers la Méditerranée ne cesse de croître ce qui a pour conséquence d'attiser une certaine jalousie à son endroit.

Pas plus tard que ce matin nos hommes ont aperçu des individus épiant nos activités, nul doute que c'est pour contempler la magnificence de notre ascension, cependant se soumettre à cette activité depuis des buissons est de nature fort suspecte !

La situation commence à devenir quelque peu problématique, nos richesses attisent les convoitises, après un infâme Génois c'est au tour d'un scélérat espagnol ! Des mesures drastiques sont à prendre !


-" Jacob ! "

- " Oui Herr Kauffmann ? "

-" J'ai une missive à faire parvenir à ce triste sire de Corthese, prend note. "

-" Fort bien... "

Citer:
Au Seigneur Corthese,

Permettez moi de me présenter, Herr Kauffmann Négociant voyageur, Echevin de la Hansa Adriaticum. Des rapports font état de pratique fort peu chrétienne de votre part. Nos hommes ont aperçu des espions à votre solde, nous le savons fort bien, après avoir perdu 3 doigts (le bougre aurait pu s'épargner tant de souffrances...) celui-ci a enfin consenti à prononcer votre nom.

Nous ne sommes que de nobles gens voués à la négoce de biens à travers la Méditerranée, principalement, aussi il est important pour nous d'avoir de bonnes relations avec nos voisins afin de faire prospérer nos affaires.
Aussi je vous demande humblement de ne point tenter de récidiver dans vos actions hostiles aux intérêts de la Hanse.

Nous sommes des gens pieux, et en tant que chrétiens je pardonne à mon prochain, sachez qu'il n'y aura pas de prochaine incartade tolérée de notre part. Et nous tiendrons pour acquis une nouvelle hostilité de votre part pour un Casus Belli.

Ayant pour conséquence la déclaration d'un embargo économique et si nécessaire nous agirons par la force. Si on attaque l'Empire alors celui-ci contre attaque. (Fallait bien que je la place un jour cette réplique ! 8-) )

Humblement Herr Kauffmann, Echevin de la Hansa Adriaticum


-" çà sera tout Jacob."


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Une petite visite peu courtoise du Seigneur Corthese.
MessagePublié: Juin 12th, 2013, 1:42 pm 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: Octobre 17th, 2011, 4:57 pm
Messages: 62
Le soleil donnait grande satisfaction aux paysans du Domaine des Corthese, et ils étaient fiers de présenter au maitre les nouvelles pousses de vignes offertes par le vénitien en gage de sa bonne foi pour le traité de paix signé entre les très pieuses forces de la Santa Ligua et l'Impérium. Tout promettait une très belle récolte pour les premières vendanges de vin Espagnol.

L'inspection des coteaux était éprouvante - non pas que les paysans n'avaient pas été exemplaires en suivant à la lettre les recommandations du charismatique vénitien concernant les plantations de vignes - mais cette chaleur! En temps normal, "Pedro-Adrian" adorait le soleil se reflétant sur la costa blanca, mais il craignait que ses postiches ne se décollent tellement il transpirait.

En haut de la tour blanche, le drapeau avait été hissé à mi-mat, ce qui indiquait le retour des sentinelles. Pedro-Adrian donna un coup de talon, et l'étalon détala...

Enfin réfugié sous la fraicheur des murs de pierre, il laissa son canasson aux soins du palefrenier et gravit l'escalier en colimaçon vers la salle de la garde. L'éclaireur était assis sur une paillasse, entouré du prêtre, du général de la garde du domaine et d'un jeune apprenti lancier. Une flaque de sang contrastait avec la blancheur de la pièce.

Tous lui firent révérence à son entrée.

-Maitre, ce n'était pas la peine de vous déplacer ! Je serais venu vous faire mon rapport...
-Si vous n'aviez pas été pincé au point de souiller cette pierre dont la valeur est supérieur à celle de votre vie ! J'espère que les informations que vous m'apportez méritent que vous soyez revenu en vie de votre mise à l'épreuve !

L'éclaireur se mit à genoux

-Mon seigneur et maitre, nous avons été pris, mais c'est sous la QUESTION que...
-Je ne veux pas entendre tes plaintes. L'époque des martyrs est passée. Je t'écoute pour ton rapport.
-Nous sommes arrivé sans encombre aux environs du comptoir de Barcelone, et nous n'y avons vu aucune troupe.
-Serais-tu en train de me dire que ce sont des paysans qui ont capturés un éclaireur entrainé aux arts de la discrétion et du combat furtif ? As tu des informations sur leurs installations ? Sont-ils là pour cultiver ou pour guerroyer ?
-Je...
-Es-tu sur de mériter de servir sous le nom des Corthese ? Peux-tu me révéler quelles sont les activités de cet étranger en territoire Hispanique ?
-Je peux faire mieux, voici un pli...
-C'est un comble ! Mes espions servent maintenant de messagers aux forces Germaines... Sache que ce n'est que parce que tu as opposé résistance à la QUESTION que je tolère ta présence entre mes murs. Ta fidélité envers ton maitre est ton salut. Soigne bien cette main, puissent ces phalanges manquantes te rappeler que la maison n'accepte pas l’échec.

Pedro-Adrian dévala les marches aussi rouge de rage que ses dernières récoltes de tomates, et rejoignit son écritoire en sa demeure.

Citer:
Sir Kaufmann,
à mon tour de me présenter.
Je suis Pedro-Adrian Corthese, fils héritier de Alfredo Guillermo Allessandro Jesus Manolo Esteban Consuelo De Corthese. J’œuvre pour que le nom de ma famille reste noble et rappelle la puissance du Royaume d'Espagne, et
serve les intérêts de la seule vraie croyance en méditerranée. Nos ennemis sont les hérétiques et les barbaresques, ainsi que toute puissance impie menaçant les intérêts divins du principe d'espana.

Nous autres Espagnols, sommes fiers et susceptibles. Vous auriez dû vous annoncer avant de vous installer sur nos terres.

Vous deviez vous douter que votre installation en terre Hispanique allait soulever la curiosité des autochtones.
Rappelez vous que vous n'êtes pas ici en terre conquise, et que le royaume d'Espagne ne vous tolère que parce que vous êtes chrétien. Vous n'êtes pas un colon en terre barbare.

N’œuvrez pas contre la couronne d'Espagne et je ne vous enverrais jamais rien d'autre que mes nouvelles recrues en mission de reconnaissance pour faire leurs preuves. Vos affaires chez nous doivent être connues des Espagnols. J'espère que vous aurez la clairvoyance de ne pas faire de cachoteries aux forces du Principe.

Vous pourriez voir en nous un précieux allié. Nous pourrions être amenés à défendre votre comptoir de Barcelone en cas d'invasion barbaresque par exemple ; bien que je ne doute pas de votre capacité à défendre vos propres intérêts et possessions.

Quand à vos affaires, je vous souhaite qu'elles ne soient que commerciales en ces terres. Si c'est le cas, nous pourrions nous entendre pour un pacte de non agression voir d'entraide économique.

Je sais que cela reste possible, nous avons déjà eu affaire à vos marchands et vous aux miens.

Si vous n'êtes pas ici pour nuire aux intérêts du Royaume d'Espagne, alors vous êtes le bienvenu chez nous.

Puisse la volonté du tout puissant vous être favorable dans votre quête commerciale.



Il accrocha le message à la patte d'un pigeon voyageur et le lâcha par une fenêtre de la volière.

[HRP]

J'espère que vous avez aimé le jeu de mot avec "la maison n'accepte pas les chèques"... :mrgreen:

_________________
Le nom des Corthese perdurera qu'importe que ce soit le sang ou l'encre qui se charge de marquer le parchemin de nos vies.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Une petite visite peu courtoise du Seigneur Corthese.
MessagePublié: Juin 12th, 2013, 3:08 pm 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: Décembre 25th, 2012, 8:32 pm
Messages: 132
La réponse du Seigneur Corthese fût si prompte qu' Herr Kauffmann se vît interpellé par son secrétaire particulier alors qu'il compulsait ses livres de comptes.

-" Herr Kauffmann, j'ai ici une missive du Seigneur Corthese, souhaitez-vous la lire dans votre cabinet ? "

-" C'est bon Jacob, j'ai hâte de voir ce que notre ami raconte "

Encore un de ces nobles pompeux avec un nom à rallonge inversement proportionnel à leur prestige et richesse afin de masquer leur médiocrité. Sans aucun doute une lignée à jamais perdue depuis l'invasion des Maures qui tente désespérément de retrouver à la lumière...

-" Très bien Jacob, prend une plume et écrit..."

Citer:
Seigneur Corthese,

Comme vous le savez je n'ai aucune vocation à acquérir des terres et encore moins des titres en Espagne, je ne suis qu'un humble patricien originaire de Nuremberg. Ma seule vocation est de prospérer pacifiquement , les guerres sont un frein économique...

Aussi pour faire preuve de ma bonne foi, je suis prêt à signer un pacte de non-agression entre nos deux parties et pourquoi pas un accord commercial. Ainsi que la subvention d'une solde pour m'offrir les services de vos tercios.

Cependant il y a un point sur lequel je ne fléchirai pas, c'est sur la présence de vos hommes en tant qu'éclaireur, espion, peu importe le nom que vous le donnerez, dans notre comptoir. Pas plus que sur la nature de mes activités.



Humblement Herr Kauffmann, Echevin de la Hansa Adriaticum

PS: Je serais très déshonoré si vous continuez à écorcher mon nom. Kauffmann avec 2 f et 2 n.


-" Est-ce tout Herr Kauffmann ? "

-" Prend un nouveau parchemin, j'ai une nouvelle missive et cette fois elle est pour sa majesté le roi d'Espagne, Philippe II. "

Citer:
A sa Majesté Philippe II, Roi des Espagnes, Roi de Naples et de Jérusalem, Duc de Milan, Duc de Bourgogne, de Lothier, de Brabant, de Gueldre, de Limbourg et de Luxembourg, Comte de Flandre, d'Artois, de Bourgogne palatin, de Hainaut de Hollande et de Zélande, de Namur et de Zutphen, marquis du Saint-Empire, Seigneur de Malines, de Frise et de Salin.

Herr Gerhard Kauffmann à votre service votre Majesté,

Ma famille a toujours prêté allégeance à votre illustre famille des Habsbourg, feu mon grand-père était au service de votre père Sa Majesté Charles Quint. Deux générations plus tard bien que ma famille soit toujours au service de son Altesse Impériale Maximilien II de Habsbourg, notre extension économique nous a permis d'installer un comptoir sur vos rivages non loin de Barcelone.

Dans l'optique de servir les Habsbourg de notre mieux sachez que vous pouvez compter sur l'appui financier de notre famille ou tout ce que gré vous semble.

Puisse Dieu vous gardez.

Humblement Herr Gerhard Kauffmann, Echevin de la Hansa Adriaticum.


-" Fort bien, Fort bien Jacob... "


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Un baptème naval sur la costa blanca
MessagePublié: Juin 18th, 2013, 9:47 am 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: Octobre 17th, 2011, 4:57 pm
Messages: 62
C'était un jour de fête au Domaine des Corthese.
Les ruelles étaient décorée de guirlandes colorées, des vendeuses vendaient des couronnes de fleurs de saison, et on avait distribué dans tous les orphelinats des répliques en bois du "Joya de la Costa Blanca" dont le souverain maitre Corthese avait ordonné l'organisation d'une grande fête en l'honneur du baptème du premier navire de sa flotte.

Il fallait attirer les faveurs de la plèbe, et gagner en popularité. Le fils n'était guère aimé depuis qu'il avait succédé au père. Son autoritarisme n'avait d'égal que sa ferveur pour son seigneur dieu Jesus et le principe.

On avait invité divers seigneurs à fêter l’événement, tous alliés de la Santa Ligua, et d'autre que le souverain Corthese souhaitait voir rallier sa cause.

Parmi ces derniers, Herr Kauffmann, qui avait ouvert récemment un comptoir à Barcelone et proposé une alliance avec la Santa Ligua après les évènement tumultueux qui ont suivi la découverte d'une mission d'espionnage sur son comptoir par les forces de Corthese.

Par la suite, Le Principe avait dépéché une missive avec pour instruction de l'accueillir comme un invité de marque, de lui vanter les mérites de la Terre d'Espagne, et de l'impressionner sur les investissements commerciaux et militaires que l'on y faisait. Le jeune héritier Corthese avait cru discerner un étrange empressement du Principe ; se pouvait-il que le principe cherchait de riches alliés influants sur le Nord de l'Europe ? Ou bien existait-il une raison plus obscure à cet engouement ? La réputation des Kauffmann et Sachs et sa Hansa Adriaticum n'était plus à faire sur leurs prêts faciles à intérêts difficiles.
Toujours est-il que le Principe avait pris pour prétexte la "faute" de Corthese pour lui demander de le faire à ses propres frais.

Plus haut en couleurs et en personnalité, mais aux affaires pas moins obscures et alambiquées, le Vénitien de l'Immoderate Imperium, Venanzio Arimondo, avait été convié à la fête également.

Le programme de la journée était le suivant:
Un grand marché avait été organisé à l'occasion du baptême, et de nombreux marchands avaient déplié leurs étals dans les rues.
Le baptême du navire aurait lieu après une procession et une prière en latin dite par le prêtre local.
Les festivités commenceraient après la visite de l'atelier naval, des terres agricoles, des scieries, des ateliers de pierre et les forges civiles et militaires... ainsi que le domaine familial en pierre blanches.
Ensuite, un grand diner au cours duquel des saltimbanques feraient des pitreries précèderait un bal masqué clôturé par un feu d'artifices importés d’Asie.

Pour l'occasion, le seigneur avait dépensé sans compter, mais les courtisanes étaient toujours interdites de séjour au domaine, sous peine d'être condamné au bucher par l'inquisition ; ce qui n'aurait pourtant pas déplu au seigneur Corthese que de voir suivre le baptême du premier navire de sa flotte par la purification d'une fornicatrice satanique.

L'auberge officiel du domaine avait l'exclusivité sur la vente de boissons alcoolisés et des serveuses ambulantes abreuvaient déjà les festivaliers alors que la procession avait à peine commencé.

_________________
Le nom des Corthese perdurera qu'importe que ce soit le sang ou l'encre qui se charge de marquer le parchemin de nos vies.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Une petite visite peu courtoise du Seigneur Corthese.
MessagePublié: Juillet 23rd, 2013, 11:34 pm 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: Décembre 25th, 2012, 8:32 pm
Messages: 132
(hrp: désolé du retard pas mal d'occupation tout ça.... mieux vaut tard que jamais...)

Un convoi de navires marchands accosta dans le port du comptoir de Barcelone en provenance d'un nouveau comptoir fraîchement établi sur les rives croates, le comptoir de Zaton. A peine eu-t-il le temps de mettre pieds à terre que Jacob son secrétaire et intendant du comptoir hispanique interpella Herr Kauffmann.

-Et bien Jacob quelles sont les nouvelles ? Comment vont les affaires ?

- Le comptoir a eu un démarrage un peu plus lent qu'escompté mais nous sommes dans ce que nous pouvons appeler en vitesse de croisière, le port ne désemplit pas. Nos halles regorgent de matières premières que nous échangeons sur le marché local ou que nous affrétons vers nos différents comptoirs si nécessaire. Les affaires sont pour ainsi dire florissante.

- Voilà une excellente nouvelle Jacob ! Je savais que je pouvais te faire confiance pour gérer le comptoir en mon absence. Je compte ouvrir un second comptoir sur les côtes ibères et je vais te nommer intendant général des comptoirs espagnols.

- Herr Kauffmann ceci est trop d'honneur.... je ne sais comment vous remercier de votre marque de confiance.

- Tu me remerciera en faisant couler l'or à flot !

Herr Kauffmann ne put lâcher un rire gras et expressif avant de se reprendre.

- Bien cela sera tout Jacob ?

- Il y a encore une chose Herr Kauffmann, un prince local vous invites pour une réception.

- Fort bien rendons lui la politesse en acceptant cette invitation.

Herr Kauffmann se présenta dans le domaine des Corthese avec un convoi de pas moins de 5 charrettes remplies de vins.

- Seigneur Corthese ! En gage de paix afin de sceller notre alliance nous vous offrons ce vin de notre région de Nuremberg. Puissiez-vous apprécier celui-ci en ce jour faste. J'ose espérer que je n'ai pas raté le baptême de votre navire ! Si c'est le cas vous m'en verrez fort désolé, je n'ai pu arriver plus tôt... à vrai dire je reviens à peine de la mer de l'autre coté de la botte sur les cotes croates. Un comptoir récemment établi avait requis mon attention afin que celui-ci puisse prospérer comme celui de Barcelone.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Une petite visite peu courtoise du Seigneur Corthese.
MessagePublié: Novembre 5th, 2016, 10:01 pm 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: Juin 19th, 2011, 12:21 am
Messages: 422
"- Bien, bien, bien", pensai Venanzio, à haute voix...

"- Vous dites Mon Seigneur ?" S'enquit son secrétaire.

"- Bien ! Je disais... Tout cela est fort bien... Très bien. Que suis-je donc, mon brave, désormais ?

- Pardon, mon Seigneur ?

- Que suis-je donc ? Quel est mon titre ?

- Vous êtes le Seigneur Arimondo... noble propriétaire, dans le Trevisan... Vous êtes Senateur de la Sérenissime République de Venise.

- VOILA ! Et j'ai ainsi en charge les affaires extérieures de notre belle cité... Pour le bien de la cité... mais aussi... pour nostre bien à nous, mon brave... Un bien qui, il va sans dire, est celui de Venise toute entière...

- Bien sûr, mon Seigneur...

- Alors, nous allons négocier quelques accords fructueux... Les routes sont sûres, de nos jours... Sûres... mais... chères...

- Devons-nous les rendre moins sûres, mon Seigneur ?

- Certes... et puis convoquez moi les Seigneurs de cette liste... Je suis certain que nous saurons nous entendre pour... rendre les routes moins chères...

- Bien, mon Seigneur.
"

Citer:
Seigneur Gerhard Kauffmann
Seigneur Pedro-Adrian Corthese

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 6 messages ] 

Les heures sont au format UTC [ Heure d’été ]


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum

Aller vers:  
cron
[ Administration ]

 © GUERRES DE COURSE 2011 - 2021
Le jeu vidéo, avec ses univers persistants et virtuels, nous permet de ressentir une époque, de s’y confronter, de la vivre un peu afin de mieux comprendre ses enjeux et de mieux comprendre d’où nous venons. Sur ce constat, en 2007, notre groupe d’informaticiens, historiens et artistes s’est formé pour concevoir des jeux vidéos historiques, mono ou multijoueurs. David Treviz : (Fondateur - Développeur - Administrateur) / Octavien Clairdel (co-Fondateur - Administrateur - Conseil historique) / Särge (Designs - Dessins) / Alice P. (Animatrice RP - Conseil historique). Ecrire à l'équipe -->

Accès au jeu -->